Investissements, taxes: ce qui a changé depuis l'arrivée d'Emmanuel Macron


Concurrence en actions, immobilier, investissement en risque (assurance-vie en euro, Livret A, LDDS, PEL, LEP) qui paie sous inflation: le début des cinq années Macron est difficile pour un avocat . La seule bonne nouvelle est la baisse des taxes sur l'investissement.

Emmanuel Macron a été élu président de la République le 7 mai 2017.

Deux ans après son entrée en fonction, quelle est la situation actuelle en matière de politique d’épargne et de fiscalité? Le fait de savoir qu'un grand investissement familial (immobilier, bourse, assurance-vie, produit, trésorerie, trésor) dépend de nombreux facteurs que tout gouvernement doit influencer pour la diversité.

Commençons par les taxes. Le candidat du candidat Macron à la présidence de la République comporte cinq étapes essentielles: la transformation de l'ISF en "taxe foncière" (IFI), la création d'un impôt unique sur les revenus de placements de l'ordre de 30 (cotisations de sécurité sociale incluses). et), l'impôt sur le revenu de l'assurance-vie pour "flux futurs" seulement avec environ 150 000 euros de paiements, exonérations fiscales pour les ménages de 80%, augmentation du CSG de 1,7% (sauf pour une petite pension) et éliminer le chômage et les cotisations maladie.

Toutes les propositions fiscales de Macron ont été approuvées par le Parlement et mises en œuvre. Seule l'exonération fiscale est valable jusqu'en 2020.

Brett A et l'assurance-vie dans l'euro enregistrent une inflation

Quoi Les grands groupes d’actifs ont changé depuis l’élection de Emmanuel Macron à Élysée?

En tant que pont sécurisé, l’or est resté stable: -1,3% pour Napoléon 20 Francs pour 219,90 euros (28 mai selon les devises CPoR), + 0,3% pour le lingot en euros pour 36,890 euros. Le stockage le plus populaire était les meilleures heures. Lorsque les taux de Livret A (0,75%), LDDS (0,75%), PEL (1%) et LEP (1,25%) n’ont pas diminué pendant deux ans.

Problème? L'inflation a augmenté: + 1% en 2017, + 1,8% en 2018. En conséquence, les rendements réels en matière d'économies d'impôt gratuites ont chuté au mauvais endroit. Cela concerne également un grand nombre de polices d’assurance vie libellées en euros.

Les performances boursières entre mai 2017 et mai 2019 se sont également détériorées. Avec le président d’entreprise pro-Elysée, on peut s’attendre à une augmentation du stock français: ce n’était pas le cas.

En deux ans, le CAC 40 a diminué de 2,2% (au 28 mai). La distribution est à nouveau ajoutée, le rapport passe au vert (+ 5,5%), avant le Dax (-5,4%), mais derrière le Dow Jones (+ 20,7%) et le Nasdaq (+24, 7%). Le propriétaire français se réconfortera en disant qu'il donne moins d'impôts avec ses dividendes et ses bénéfices (ils en ont encore besoin!) Il y avait une réforme fiscale antérieure à Macron.

Immobilier: les prix montent à Lyon, Nantes et Rennes

L'immobilier a beaucoup changé depuis l'élection d'Emmanuel Macron. Une déclaration qui ne contient pas de sel quand on se souvient des paroles du candidat à la présidence de la République de "l'immobilier".

C'est comme si une baisse de la taxe sur la richesse sur la pierre n'avait aucun effet sur le marché. Le niveau d'activité n'a jamais été aussi élevé: 985 000 maisons anciennes ont changé de mains au cours des douze derniers mois de mars 2019 (chiffre récent du ministère de l'Environnement), contre 902 000 en mai 2017, le mois de l'élection d'Emmanuel Macron.

En face du prix, la situation générale est positive et une augmentation moyenne de 2,6% (maisons et appartements confondus) dans les 250 plus grandes villes de France, selon les meilleurs agents répertoriés par Le Revenu.

"Le marché provient des grandes villes", déclare Thomas Lefebvre, directeur scientifique de MeilleursAgents. Dans les zones rurales, il est paresseux et n'a pas été retrouvé depuis la crise de 2007-2008. "

En fait, il existe des situations aussi différentes que les agglomérations. Même dans les grandes villes, les événements sont très différents.

En deux ans, les villes qui ont le plus augmenté sont: Lyon (+ 20%), Nantes (+ 16%), Rennes (+ 13,4%), Toulouse (+ 11,9%) et Paris (+ 11,3%). Bordeaux (+ 7,4%) n’a pas augmenté d’environ cinq, mais le prix des maisons et des appartements continue de croître plus que Nice (+ 2,7%) ou Montpellier (+2, 5%).

Fait intéressant, on observe une forte baisse dans les petites villes en difficulté économique: Béziers (-8,1%), Mulhouse (-5,5%), Boulogne-sur-Mer (-4%). , 8%), Châteauroux (-4,3%), Manosque (-4,3%).

Compte de résultat

Entre mai 2017 et mai 2019, les propriétaires de biens immobiliers appartenant à plus de 200 000 habitants ont estimé que la valeur de leur propriété volait en moyenne de 8,8%.

La seconde partie du programme quinquennal Macron sera-t-elle plus bénéfique pour les actionnaires privés?

Le seul point est que diverses mesures ont été prises pour l'économie de production en 2018 (réduction des comptes obligataires) et 2019 (restructuration du PEA, projets d'épargne retraite et d'épargne en vertu de la loi), qui permettent d'investir dans le stock.

Laisser un commentaire