Assurance suisse – Wikipedia


Caractéristiques de Wikipedia, l'encyclopédie gratuite.

Assurance suisse était la deuxième compagnie d’assurance en Suisse, fondée en 1858 à Lausanne. Il a joué un rôle clé dans le tissu économique et social du français francophone. Début 2005, son unique actionnaire, Switzerland Life, a annoncé sa destruction pour des raisons stratégiques. Endommagé, perdu du marché suisse et mis en gel jusqu'en 2007.

L'acte du fondateur Compagnie Suisse d'Assurances sur la Vie (marque déposée Assurance "Suisse" Les années 1980 ont été reconnues le 18 septembre 1858. Les fondateurs de la société étaient réputés pour la langue suisse suisse anglais. William Rey, mathématiques et assistant science moderne: Henri Richard, administrateur de la banque cantonale vaudoise; Samson Boiceau ; François Guisanavocat et professeur de droit; Eugene DoxatDirecteur de la Suisse occidentale; Emile Bory-Hollard, Président du conseil d’administration Jura-Simplon. Le 10 décembre 1858, la société est incorporée correctement avec l'enregistrement du capital suisse de 1,2 million de dollars. William Rey est un administrateur désigné.

La première police d'assurance a été publiée le 31 mars 1859. Immédiatement, des organisations ont été créées en Suisse. En 1862, le portefeuille comprenait 849 polices représentant 4 millions, soit 22 millions en 1876. À cette époque, la "Suisse" pouvait se consacrer aux services de l'économiste Leon Walras, alors professeur à l'Université de Lausanne.

Au début de 1868, la "Suisse" commença ses activités à l'étranger: la Belgique et l'Allemagne. Le procès de Berlin n'était toutefois pas connu et s'est terminé en 1876. Plus tard, de nouvelles succursales ont été ouvertes à Paris, à Thessalonique et à Constantinople. Cependant, ces portefeuilles étrangers ont été stockés au début de la Première Guerre mondiale.

A l'origine, il travaillait dans le domaine de l'assurance-vie, "Suisse" avait ajouté ses services à l'ensemble de la branche et à la responsabilité en 1906. En 1940, une société indépendante était créée pour gérer ces assurances non-vie: Suisse, compagnie d'assurance accidents. Cette société reste un atout unique de "Swiss" Life.

Pendant la période de guerre, "Swiss" se consacrait uniquement au développement de ses affaires en Suisse. Il a également acheté de nombreux portefeuilles suisses détenus par des sociétés étrangères: Société société de paris et Bonne vie New York (1919), Vie générale de Paris, Accidents de Manheim et Eagle Star et UK Dominion de Londres (1923), Vie syndicale de Londres (1924), Gotha et Grande vie de Londres (1925), Norwich Union Life (1934).

Après la Seconde Guerre mondiale, "Swiss" compléta ses produits d’assurance maladie et commença son expansion à l’étranger pour Compagnie d'assurances belgo-suisse en vie à Bruxelles (1952), de L'aide en Espagne (1954) et une représentation en Italie (1955). La "Suisse" a transféré son siège social en 1956 dans un nouveau bâtiment construit à Lausanne (avenue Rumine 13), qui l'a reconstruit jusqu'à sa rénovation complète en 2002. À sa centième année de 1958, la société a réussi à acquérir 683 millions d'actifs d'assurance. . En 1960, il participe à la création de Assurance vie suisse à Melbourne. Puis, en 1964, il étend son activité d’assurance vie sur le marché espagnol et, en 1969, entre sur le marché français.

En 1978, a ajouté une assurance de base – incendie, vol, dégâts des eaux et brise-glace – avec ses produits comme industrie de l'assurance.

Au cours de l'été 1988, "Swiss" était au début de l'opération. La première tentative de prise d'un négociant suisse fondé en Espagne a été rapidement suivie par la mise à disposition abusive de donateurs tessinois. Tito Tettamanti. Mais la capitale "Swiss" a finalement été prise par les cueilleurs blancs: Swiss Life, la plus grande assurance vie du pays. Viennent ensuite une longue période d’indépendance et de croissance au sein d’un grand groupe, notamment les résultats à l’exportation d’une société mère au cours des années 90 et un ensemble d’activités sur le marché suisse.

Bien que la "Suisse" soit une entreprise rentable au sein du groupe, Swiss Life a décidé début 2005 de l’effacer du fait de sa stratégie. Les activités vie ont été liées aux activités d’assurance de personnes et d’assurances automobile de la Suisse Life cédées à la Vaudoise Assurances et secteur de la santé à Helsana. Fin 2004, "Swiss" employait près de 1 000 personnes et gérait 6 milliards d’actifs pour un milliard de ventes. (Accident d'entreprise).

Finances: Suisses (assurances) (1846-2005) (114,60 mètres). taux: CH-000053-1 PP 844. Archives de l'Etat de Vaud. (livraison en ligne)

Laisser un commentaire