Maine-et-Loire. Sur les traces du maire du village: vie professionnelle et culture


Le maire de Noyant Village, à l'est du département, et agriculteur à Chalonnes-sous-le-Lude, son village natal, Adrien Denis élargit toutes les frontières, même si cela continue. Par manque de soldats, il vient de quitter la présidence de l'Association des officiers ruraux. Reportage.

Cette nuit-là, Adrien Denis s'est réveillé à 4 heures du matin. Le concept a diminué son esprit, une fois qu'il l'a envoyé à une lettre au directeur général des services. Le sommeil ne revient pas, comme souvent. "Vous ne pouvez pas reconnaître la vie quotidienne du maire du village. Venez passer la journée avec moi un jour et vous verrez!". Une invitation lancée à demi-poussée ne reste pas lettre morte, même si elle est suspendue depuis longtemps.

Ce jeudi 20 juin ressemble à des promesses ordinaires du jour. Une fois le petit déjeuner avalé avec ses enfants, saute dans ses bottes et va la voir. Twin Limousines et saosnoise, concours menacés au nord de la Sarthe. Election de combattants. La ferme couvre 160 hectares et n’a pas le temps de la garder, sauf le dimanche. Et encore. "J'avais un ouvrier agricole mais je recevais 2 700 € par mois. Et comme mon indemnité de maire est de 1 500 €, il n'était plus en mesure …". Depuis lors, son père a pris sa retraite et travaille. "J'ai fait un choix, je ne peux pas me plaindre."

Les animaux sont froids dans les pâturages, peuvent se baigner avant d'être nommés par leur comptable. À 10 heures, il se rend à la mairie de Denezé-sous-Le Lude. Il était maire de ce conseil du 310 en 2008. Depuis 2016, la nouvelle ville de Noyant-Villages a crié Denezé et treize autres patelins. Candidat de dernière minute, Adrien Denis a surpris tout le monde et a pris le contrôle de cette communauté de 5 800 personnes.

En fait, à Denezé, on ne voit pas souvent. Ou dans des conditions de vent. Son assistant, dith Panneau, examine et traite les urgences. "Adrien, tu devrais vraiment me soigner sous ta voiture"demande le maire. "Ceci, eh bien, je vous le dis, les services techniques de Noyant ont cassé la fenêtre et ont passé le couteau rotatif à la zone de camping. Cela évitera l'assurance.".

Les deux secrétaires lui rappellent qu'il doit toujours décider de nouveaux noms de routes. Avec les nouveaux districts, il n’est plus question d’envoyer quatorze églises locales dans les villages. Fastidieux. Adrien Denis promet de le garder mais disparaît déjà. Dans la rue, il rencontre Gilbert et il ne s'est pas enfui, fatigué. Ses nouveaux voisins, venus de la ville, font beaucoup de bruit. "Je vais les voir, il a été promis!". Il ouvre actuellement la porte de l'église Saint-Jean-Baptiste, un bel édifice du XIIe siècle à la silhouette haletante et aux sièges recouverts de pigeons. Réparation, très cher, vous allez essayer.

"Je suis un très bon garçon, même si j'ai vu que je pouvais être diplomate"

Le maire enquête pour les camps. Le vieux terrain de football a perdu ses buts, ses lignes et ses équipes. Le grand bûcher a été construit au milieu du champ pour la nuit de Saint John. Un des rares événements qui réunit encore Denezeens. Adrien Denis essuie les mocassins, toute la boue, et va chez Noyant. À la fabrique de chaussures se trouvait l'hôtel de ville, il adorait le service, se serrant la main, essayant d'attaquer. Sourire sourire d'employé. Il devrait signer le parafur, et le but de tous les projets de loi, encore plus commun. Il le met. "1 900 € pour la location de marteaux-pilons? À un tel prix, il vaudrait mieux acheter!". Elle s'occupe de l'addition, en colère. Nous avons frappé la porte. Un garçon veut les clés locales de la mairie de Noyant. Appeler des appels pour les leaders sélectionnés, les valeurs prennent vingt minutes. "J'aimerais faire grâce"il se défend, sachant qu'il est affecté à des divisions.

Cet après-midi, le visiteur a besoin, le déjeuner est nécessaire. À Lili et à Jean-Pi, un restaurant de travailleurs installé dans le centre de Tours, la journée tourne vite. Nous parlons d'une boîte à fleurs qui empêche les routes, les véhicules à moteur qui empêchent les chauffeurs de camion de déjeuner. Il est impossible de réconcilier. Neighbour a complètement insisté sur le système sonore, une techno qui élimine les neurones et les nerfs trompeurs. Adrien Denis grandit et se dirige vers la porte où souffle le gros chien. "Tu ne penses pas au bruit, toi? Parce que nous, ça nous casse!". Le délégué, vêtu de ses 20 ans, obéit sans entrer.

"Je suis un très bon garçon, même si j'ai vu que je pouvais être diplomate"Dit-il en se rasseyant. Il parle de son appel, de l'amour du pays que prend, à travers sa lecture, Pagnol, Giono, Michelet. "Je suis beaucoup dans la vie rurale"il dit. À l'école d'agriculture de Fresne, où il a étudié, il a été "La plupart des gens politiques". "Le CPE m'a dit qu'il me verrait un jour comme ministre de l'Agriculture ou comme président du syndicat de l'agriculture". Il se considérait comme retraité, comme son père et ses grands-parents à partir de 1600.

Politiquement, il est le même. Et même pour la justice. "Sand, j'aimais Philippe de Villiers. Mais lors du dernier président, j'étais d'accord avec Mélenchon sur l'économie, Hamon sur l'environnement et Le Pen sur l'immigration". Il a finalement voté Fillon, qui a fait les articles nécessaires selon lui. Les gens "Qui profite du système" l'entendre et fait plaisir "Assistant". Pendant un temps, il était membre de l'UMP, mais son créneau reste réservé à la protection de la vie rurale. Il dirigeait jusqu'à récemment l'association rurale. Il a démissionné de son autorité en raison du manque de combattants. Les nouveaux districts ont réduit quelques-uns à se taire.

C'est aussi pour cette raison qu'il s'est présenté aux dernières élections en 2017, il était fâché qu'il y ait des candidats éligibles à Angers ou à Cholet. Bruno Retailleau, chef du républicain des Pays de la Loire, l'a appelé à s'arrêter. Car, la vigne du mulet, semant de bonnes graines à droite.

"Qui est impliqué ici?"

Retournez au bureau où Laurent Montgobert, "DGS", l'attend. Gendarmeries propose d'installer une caméra, une percée réussie dans les villes rurales. Il y a 100 000 €. " Nous verrons cela au comité et au maire ", Saute à Adrien Denis. Anara de 9 000 euros de soies. Arrêt d'une urgence dans les dégâts acheté 8 000 € et la municipalité. "Nous pourrions le faire nous-mêmes"dit avant d'ajouter de la confiance: "Qui a dit ici?" ". "Loi", répond à DGS, Stoic.

Sonnerie du téléphone. La commission d'allocation de logement social se réunit à Hasira, attendue. "Qui est le candidat de Dénezé?"il demande. Famille des enfants, quatre enfants, les parents sont au chômage. Elle souffle. "Nous construisons des logements pour maintenir la vie de la ville, mais nous attirons simplement la famille dans des difficultés. Je vous le dis, cependant, si vous ne pouvez pas trouver un emploi à Angry, vous n'en verrez certainement pas un ici". Il s'appuie sur. Il n'aura aucune option.

Une autre réunion l'attend à Angers, dans la région. Saute dans sa C3, "230 000 kilomètres au mètre". Partez dans Averse où un petit entrepreneur appelle, fatigué. Son entreprise est créée librement avec le conseil de comté pour payer la réhabilitation de la route, des camions qui sont ouverts à la maison. Ils ne veulent pas payer. Adrien Denis lui donne la raison même s'il sait qu'il ne peut rien faire. Mais il réconforte, c'est déjà ça. "Si le ministère veut de l'argent, nous devons travailler sur des cas sociaux"dit le maître, pour que l'air sache. Adrien Denis, un peu gênant, frappe, frappe sa main et saute dans une pile de son joueur.

La journée est très loin. Après la région, il est invité à mobiliser les chefs d'entreprise du Noyantais et promet d'assister à la projection d'un film sur le réchauffement climatique réalisé par des écoliers. La soirée s'annonce longue et courte. Encore une fois

paramètres

1975. 25 avril, né à Angers

1991. obtenir un permis de chasse

1995. Le diagnostic du BTS, de la gestion et de l'agriculture stratégique (grande promo) au lycée de Fresne.

1996. Agriculteur à Chalonnes-sous-Le-Lude et Denezé-sous-le-Lude

1997. Beaucoup de combattants ne sont pas envoyés.

2008. Il devient le maire de Dénezé

2014. Il est décrit à la mairie de Denezé, devient le président du parti de la ville rurale. Candidat européen à la liste d'Alain Cadec (UMP)

2015. Le candidat aux élections régionales sur la liste de Bruno Retailleau de LR-UDI.

2016 En décembre, le maire élu de la commune de Noyant-Villages.

2017 Client pour les choix du sénateur.

2019. Retrait de la présidence du village.

Laisser un commentaire