Loups et chiens: l'histoire de la démocratie


Par Thierry Foucart.

Selon Robert Castel, " la relation étroite entre la démocratie politique et la social-démocratie représenterait la forme complète de la démocratie dans la société moderne ". Il a été fabriqué entre 1945 et 1975, mais est actuellement en danger en raison de livraison gratuite aux marchés ce qui lui permet " Emballage du chômage et développement des risques ". Est-ce Que faut-il pour considérer cette vision extraterrestre trente gloire et le très négatif de l'avenir?

Établissement de la démocratie sociale

La social-démocratie comprend des projets publics obligatoires et des améliorations de la sécurité (assurance maladie, retraite, santé, etc.). Son objectif est de libérer les personnes des obstacles matériels qui les empêchent de participer à la vie sociale. Il a été réclamé depuis la nuit des temps, et Platon a déjà montré ses effets La république.

Cette revendication revient sans cesse: en 1793, 1848, 1871, 1936. Elle a été fondée en 1945 par le Conseil national de l'opposition. La personnalité actuelle de la sécurité sociale est motivée par le travail de Beveridge et utilise les principes de l'assurance (les primes sont égales aux risques encourus) et de la solidarité (les contributions de chaque couverture couvrent les deux).

Dans la France d'après-guerre, sous la pression d'un puissant parti communiste, le socialisme a bénéficié de l'image positive de l'URSS et a acquis une influence considérable de nombreux travailleurs et intellectuels. Les responsables syndicaux étaient en même temps conscients de leur responsabilité de relancer l'industrie française. Le travail était un lien moral partagé par tous les acteurs sociaux pour reconstruire le pays. C’était aussi une période de développement scientifique: médecine, aviation, électronique, industrie nucléaire et espace … Les traités européens, le premier dont la CECA est née depuis 1951 (six ans qu’après la fin de la guerre!), il a favorisé la coopération commerciale entre les États membres de la Communauté économique européenne, le grand-père de la Communauté européenne. le trente gloirede 1945 à 1975, sont des années de croissance et d’emploi à court terme et, selon Castel, ont été liées à la démocratie sociale et à la démocratie politique, découvrant ainsi la forme parfaite de la démocratie.

Cette vision de trente gloire c'est idyllique parce que c'est incomplet. La vie à cette époque était aussi un environnement de travail difficile, une situation de vie difficile, une société socialiste complexe, un comportement difficile, un manque d'indépendance, etc. Les jeunes de mai 1968 ne voyaient pas la société dans laquelle ils vivaient comme une démocratie viable.

Changement des années 1970

L'idéologie de gauche commence à décliner à partir des années 1970: le parti communiste français s'est considérablement affaibli. Le parti socialiste est devenu démocratique en se tournant vers l'économie de marché. Cette réforme mènera au pouvoir.

La crise pétrolière de 1972 et de 1979, le développement de nouvelles technologies, l'émergence de la Chine et d'autres marchés émergents sur les marchés mondiaux … ont ébranlé l'économie de l'ancienne démocratie et perturbé les relations internationales. Le transfert de l'activité industrielle française vers les pays à faibles coûts a progressivement réduit l'importance de l'industrie pour l'économie, en termes d'avantages liés aux services.

Sur le plan social, le gouvernement a remplacé les syndicats dans la défense des travailleurs en introduisant une législation du travail protectrice et a renforcé la protection sociale de la population. Les corps médiévaux ont ensuite perdu leur signification. La proportion de syndiqués parmi les travailleurs a fortement diminué. Dans le secteur privé, il est actuellement d’environ 7% et les représentants du syndicat national sont souvent des fonctionnaires. La représentation des syndicats est sujette à caution.

Castel explique " architecture du chômage et développement des risques " et l'avènement du nouveau capitalisme dans le contexte de l'économie mondiale. À voir " livraison gratuite aux marchés En tant que barrière à " principes construits autour du travail On ne peut pas supposer que le chômage et la négligence peuvent résulter d'une protection sociale paralysée dans un monde dégénéré.

Ajoutons que le tableau n'est pas aussi noir que l'affirme Castel: la sécurité sociale reste élevée et les salaires ont continué à augmenter depuis 1975 malgré une série de crises (environ 25% de 1975 à 2015 en euros ordinaires). Pourquoi, contrairement aux autres pays européens, la France ne parvient-elle pas à s'adapter à cette nouvelle situation économique?

La réponse est en fait fournie par l’approche de Castel: c’est une vision socialiste, convaincue que les avantages sociaux ont été obtenus par lutte de classecontre le pouvoir de l'argent, cette démocratie libérale cela fonctionne en vase clos "En effet, c’est la pauvreté du pays, l’ignorance et la maladie qui créent l’isolement, là où ce sont les avancées culturelles, économiques et scientifiques qui, par enrichissement national, ont permis ces réalisations.

Avant la guerre, Paris était entourée de taudis. S'ils sont nés maintenant, c'est sous la pression d'une immigration incontrôlée et non d'un changement de politique sociale très courant et marqué par une inflation sociale issue des anciennes politiques.

Social-démocratie et monopole

La social-démocratie repose sur un monopole de la sécurité sociale et une assurance supplémentaire obligatoire. Son relation étroite » et la démocratie politique n’est possible que si elle est conforme à cette dernière, ce qui signifie que deux conditions ont été confirmées:

– Le premier est le pouvoir de la majorité sur toute minorité, nécessaire pour justifier l’obligation de coopérer avec les organismes de protection sociale. Tocqueville fournissait déjà cette dictature à beaucoup: " Je considère cela comme un fait dégoûtant et dégoûtant que, dans les affaires gouvernementales, beaucoup ont le droit de tout faire et que je mets toujours la volonté du pouvoir majoritaire de toute nature.. "

– Le second concerne la cohésion du gouvernement démocratique. La démocratie traite les masses lit. expliquer pour répondre aux besoins du monde entier. Décrire la protection sociale comme un intérêt général, responsabilité individuelle et impérieuse pour tous, signifie que les citoyens ne sont pas suffisamment actifs lit. résoudre leurs problèmes. Comment pourraient-ils être lit. dans le premier cas et pas l'autre?

Cette opération pourrait toutefois être considérée comme démocratique tant que les syndicats seront représentatifs de tous les travailleurs. La perte actuelle de représentation sape la démocratie sociale, tout comme la séparation électorale mine la démocratie politique. Cette interprétation est corroborée par l'augmentation constante des mouvements sociaux qui excluent les syndicats. C’est-à-dire que Yellow Warnings est un comportement qui modifie l’esprit: les revendications ne s’excluent pas mutuellement, mais individuelles, aucun représentant de ce mouvement ne peut émerger et aucune solution collective n’est envisageable.

Contrairement à la notion largement répandue, la protection sociale n'augmente pas le coût du travail puisque les paiements et les cotisations sociales sont effectués à partir de la totalité du salaire (salaire général plus les frais payés par le salarié et par le salarié). employeur). De même, les tarifs, les normes techniques et environnementales et les paiements sociaux n'affectent pas la rentabilité de l'entreprise, car ils sont exclus du coût du capital. Enfin, c’est toujours l’employé qui paie pour sa sécurité sociale et l’acheteur qui paie les créances à l’entreprise.

Pour faire face à la concurrence de prix bas et bas, la solution ne réduit pas nécessairement la sécurité sociale et les normes, ce qui peut réduire le pouvoir d'achat et la qualité de la vie. Dans ce contexte, les paiements aux travailleurs à plein salaire peuvent entraîner des réductions significatives du coût de la protection sociale en permettant à chacun de déterminer son choix. C'est une façon de répondre aux demandes sans cesse croissantes d'un individu sans réponse collective et de réduire les coûts monopolistiques.

Échec de la gestion conjointe

Ce n’est pas seulement la mondialisation qui est responsable de " le transfert de droits fondamentaux (droit du travail, droits à la protection sociale) "C’est aussi l’incapacité des partenaires sociaux à gérer la sécurité sociale. Si les syndicats ne voulaient pas soutenir l’augmentation inéluctable des impôts et que les entreprises refusaient de payer leurs contributions, la gestion collective échouait.

L'absence de consensus a conduit à remplacer la représentation politique des partenaires sociaux en tant qu'outil décisionnel, c'est-à-dire de la démocratie politique à la démocratie sociale. C'est un signe de la disparition progressive de la social-démocratie.

Le changement politique décrit l'instabilité financière et sociale, la tentation des clients et la persévérance. Le gouvernement étend ses droits sociaux pour tenir ses promesses électorales et satisfaire son électorat, et le prochain gouvernement ne peut le financer sans augmenter les droits et redevances. Pour le rendre acceptable, il l'associe à de nouveaux droits en laissant à son bénéficiaire le soin de les financer, etc. C'est un type de cavalier dont la difficulté à sortir est évidente.

Deuxième exemple: la décision de ramener à 60 ans l'âge de la retraite a été prise en 1981, contre l'avis d'économistes contemporains (Alfred Sauvy, André Babeau), conscients des difficultés de l'avenir. Depuis lors, chaque gouvernement a été contraint de réformer le système en augmentant le nombre d'années de travail et en diminuant les pensions. Ces modifications provoquent l’effet d’un rejet sévère dans certains cas. De même, comment passer d'un horaire réduit à trente-cinq heures de travail, ce qui entraîne des comptes d'épargne étendus (souvent plusieurs mois dans la gendarmerie!) Et un problème majeur du système hospitalier?

Le monopole public devrait agir au profit du citoyen. L'absence de toute concurrence englobante n'incite pas à rechercher un profit et devient un problème politique au regard de la gravité de la gravité requise par la direction. Le résultat est clair: la dette sociale française atteignait 162 milliards d'euros en 2015.

Au contraire, l'objectif financier fixé par la Communauté européenne est la réduction et le remboursement de cette dette (désormais prévu pour 2024 après un long report). Pour cela, le pouvoir politique met en œuvre la loi, mais pas les partenaires sociaux.

Sur le plan financier, la principale étape a été la création de la CSG en 1991 par le gouvernement Rocard pour équilibrer les comptes d’assurance maladie. Au moment prévu à partir du salaire de 0,5%, cette contribution était complétée par d'autres impôts (CRDS, PS, etc.) pour rembourser la dette sociale, couvrir les revenus des entreprises, etc. Cette taxe est maintenant imposée sur le revenu brut et atteint 17,2%, à la suite du remplacement des cotisations salariales à l'assurance maladie et de l'augmentation de 1,7% de la CSG. La perte de l'assurance de protection sociale est presque entièrement inactive et les cotisations de sécurité sociale sont égales au revenu. Cela équivaut à fixer le prix du pain en fonction du revenu de chacun.

L'élargissement de la justice sociale n'est pas complet: on peut prédire sans grand risque d'erreur la création d'une branche supplémentaire de la sécurité sociale pour couvrir les coûts supportés par les personnes âgées à charge. Bien sûr, il y aura des cotisations obligatoires supplémentaires, lorsqu'il existe déjà des régimes de retraite couvrant ce risque. C'est une faille dans la protection sociale: pourquoi devrait-on assumer ses responsabilités, puisque le gouvernement (c'est-à-dire les autres) va prendre sa place?

Ignorance administrative

Les anciennes politiques sont complétées par une ingérence administrative dans la vie privée des personnes afin de contrôler les coûts gérés collectivement mais décidés individuellement.

La santé est de plus en plus dominée par le pouvoir administratif. Le résultat est le recrutement de médecins étrangers pour combler la pénurie de médecins, alors que le nombre de médecins formés en France est volontairement limité. Les exigences administratives sont courantes et plus courantes dans les ordres médicaux. Le prix des médicaments et des prestations est fixé par le gouvernement. C'est une loi qui empêche les travailleurs du secteur privé de rejoindre un service de santé qui soutient: Le pouvoir politique se sépare car ce rôle est contraire aux droits fondamentaux (liberté individuelle, égalité des droits). Emmanuel Macron a promis une "charge zéro pour le repos" pour les prothèses. Fait: il s'agit des avantages pour la santé, mais ce sont les assureurs qui paient les cotisations (certains pensent vraiment que les raisons Gratuit ?) Et à perte, ils n’ont presque pas le choix de prothèses payantes.

Dans un article précédent, j'ai mentionné "taxation comportementale", terme utilisé explicitement par les agents publics pour justifier la taxation de certains produits alimentaires (sucre, boissons énergisantes, sel, etc.). Une consommation excessive de sucre provoque l'obésité et le diabète, la consommation de sel peut provoquer l'infarctus … Cette interaction est un obstacle à la liberté individuelle qui, tout en protégeant la santé des consommateurs âgés, améliore la consommation globale.

L'État prépare pleinement la retraite de chacun, ce qui signifie qu'il sait mieux que l'individu ce qui lui convient le mieux. Un autre n’a pas choisi le montant de ses contributions, l’âge auquel il a terminé son travail, le montant de sa pension, car avec le système de répartition actuel, il est important de réconcilier les contributions versées et les pensions reçues. . En conséquence, certaines situations sont douloureuses: une femme de moins de dix ans son mari ne peut pas prendre sa retraite en même temps qu'elle. On ne peut pas toucher à la retraite avec une activité tout en épargnant pour une autre, sauf dans des conditions contrôlées de travail pour la retraite… Les applications de retraite peuvent constituer un obstacle, surtout lorsqu'une profession est tombée dans un état différent. La différence: des difficultés administratives entraînent l’incapacité des personnes devant le personnel perdu. Pire: confier au gouvernement la responsabilité des retraites, cela donne à la voiture blanche le contrôle des cotisations et des retraites.

Certaines femmes hésitent à envisager l'intervention de la loi dans la vie des époux, garantissant l'égalité des hommes et des femmes dans les devoirs et la garde des enfants de chaque génération. Les correspondants de l'INSEE recommandent vivement: "Nous devons réfléchir à l'équilibre des conditions de travail et mettre en œuvre la politique de renforcement des responsabilités du ménage et des parents dans la famille. Sinon, nous ne ferons pas progresser l'égalité professionnelle entre hommes et femmes.. " En effet, la politique familiale suédoise conduit à une intervention directe du législateur dans la vie conjugale: "Depuis 1994, le père doit rester à la maison pendant au moins un mois avec l'enfant sous peine d'annuler les indemnités versées au couple. " En Suède, on explique la forte présence des femmes sur le marché du travail. «En raison de la nécessité de travailler, les taxes suédoises sont lourdes et le nombre de femmes vivant seules (souvent avec un ou plusieurs enfants) est élevé.. " La politique familiale en France suit le même chemin que l'esclavage.

" Monsieur, l'homme demande la paix! Chacun est son propre membre, ses opinions, ses vêtements et ses actions, dans les limites de l'inoffensif. Les Européens en ont assez de sentir tout le temps sur leurs épaules une main d'autorité qui prétend être impatiente d'être là tout le temps. Ils persévèrent encore que la loi leur parle au nom de l'intérêt public, mais lorsqu'elle entend défendre l'individu malgré lui et contre lui, lorsqu'il gouverne sa vie personnelle, son mariage, son divorce, ses volontés. Dans le passé, ses lectures, ses performances, ses pièces de théâtre et ses vêtements, l'homme a le droit de demander à la loi pourquoi il devrait entrer chez lui sans personne. "

Vers la prison d'or

Le pouvoir de la loi surprend ceux qui le font. Motivés à garder la vérité pour tous, les élus ont oublié que son rôle primordial est de protéger les droits constitutionnels en se contredisant lorsqu'ils sont en conflit. Ils le détournent de cet objectif et le suppriment en exigeant un intérêt plus largement débattu lorsqu'ils se définissent sous la pression de groupes de pression idéologiques dont la représentation est hautement discutable.

En se livrant à des abus de pouvoir, l'électorat crée une prison bien établie, puis contraint les citoyens à accepter leur séparation. Ils devraient le relire Loups et chiens :

" En chemin, il a vu un collier de chien pelé.

Qu'est-ce que c'est, lui dit-il. – Rien – Est-ce? Rien? – Un petit quelque chose.

– Mais quand même? – Le collier auquel je suis attaché est probablement la raison.

Termes? Dit le loup. Ne pas courir

Où le veux-tu? – pas toujours mais qu'est-ce que cela signifie?

– Il gère vraiment tous vos repas

Je ne veux en aucun cas

Et il ne veut même pas de trésors à ce prix.

Cela dit, Maître Wolf court encore et encore. "

Laisser un commentaire