Rodez: discours à la défense


plus

Etabli, le Ruthenois a eu du succès vendredi dans le nouveau "papier propre" de l'Indre. Mais il a également montré ses limites dans sa capacité à marquer.

Dans le premier épisode, je me suis retrouvé effrayé, effrayé, peu importe … Nous nous ennuyions. "Pour être honnête, Laurent Peyrelade n’a pas fait le chemin à suivre après sa virginité vendredi à Châteauroux. Révéler dans la passe a été retrouvée: ses hommes avaient subi leur premier match dans la fatigue 2, au moins pendant la première demi-heure.

Le pouvoir de la promotion. Le front de la course devrait être moins brillant. Appeler avec des motivations de bas niveau ou encore moins de réactivité. Le Ruthenois est également tombé aux migrants du corps de Berrichons. Dans ce contexte, un bon plaidoyer était considéré comme une priorité. "Tout au long du match, nous jouons un peu avec les bourses, cela aide David Douline, le milieu du terrain et le sang-mêlé. C'est vrai que nous ne voulions pas marquer et, en même temps, nous pensions pouvoir le marquer. C'était spécial, mais bon à la fin."

Bien calculé avec quatre scores en deux matchs. Excellent sur la faculté de tenir une distance contre des équipes de ce type, Raf a ensuite marqué 18 points (contre 11 points). "Nous savons que la semaine prochaine, face au Paris FC, ce sera un peu mieux, le défenseur Nathanael Dieng (voir ci-dessous) devancera le défenseur (voir ci-dessous). Il devra donc utiliser le match pour apprendre et en faire une meilleure copie vendredi."

"J'aimerais que ce match soit la continuation de ce que nous avons dû affronter à Auxerre, regrette le sang et l'or, en particulier dans l'animation. Mais nous n'avions pas de bons pieds aujourd'hui (vendredi) pour faire mieux. Vous devez savoir comment vous satisfaire. Au moins, nous avons changé de forme en seconde période. Nous apprenons, nous grandissons, nous suivons notre chemin. "Oui, le match à venir n’a pas été aussi bon que contre AJA. Et le spectacle proposé est loin d'être agréable. Mais "nous pouvons être heureux d’abandonner notre deuxième match de fatigue 2", a déclaré Dieng. Nous ne devons pas voir cela comme un échec, même si nous avons un peu de regret, nous devons nous rappeler le positif, nous ne pourrions pas viser.

Et pour résumer: «C’est un très bon début de saison. Nous sommes très excités. Compte tenu du très faible budget de Fatigue 2, il est normal que quatre des six buts possibles sans y penser soient très bons.


La malédiction des princes

Porter les premières pousses cette saison est assurément une bonne chance. Dans tous les cas, trois officiers sont à bord. Alors qu'Amiran Art (un lien lacrymal) n'est pas disponible au moins jusqu'à la fin du mois et que Pierre Bardy a mal à l'épaule depuis le match d'ouverture contre Auxerre, c'est au tour de Loïc Poujol vendredi soir d'assumer sa blessure. Dans la correspondance, le vieux Sochali a été pendu pour ouvrir son crâne. Le résultat: quatre vers et un arrêt très possible ce vendredi contre le Paris FC. Au-delà du coffre, c’est en fait un autre article classique de ces trois joueurs qui suscite des inquiétudes. Peyrelade doit livrer sans trois propriétaires compétents en défense centrale.


Dieng, garantie d'assurance

Le jeune défenseur a clignoté, poussant à prendre davantage de responsabilités lorsque Loïc Poujol a été contraint de partir.

Petit Dieng, ce sera une star! "Il est clair que l'ancien Grenoblois suit le chemin du destin prédit par son président Pierre-Olivier Murat plus tôt dans la saison.

Ne vous attendez pas à ce que Nathaniel Dieng soit bruyant. Faites un grand signe sur le sol ou faites trop de gestes. Mais la garde du milieu est toujours le patron. Malgré ses 22 ans, il a offert un service XXL à Châteauroux le vendredi. En ligne avec ce qu'il a accompli contre Auxerre une semaine plus tôt. Au prix d'une bonne interaction, mais aussi d'un rappel de l'important et du droit. Tous contre les glacières castelroussine, puissantes mais pas forcément ludiques. "Ils ont une bonne équipe sportive", a déclaré Dieng à la fin du match. Devant nous Nous devions donc éviter les duels et jouer à notre manière. Il est venu pleinement là-bas. Et ce malgré le changement de programme en cours de match et la sortie prématurée de Loïc Poujol qui a eu des saignements (lire la suite). Son passage de l'axe gauche au milieu de la défense jusqu'à trois a révélé son potentiel. "Je me sens bien pour cette position", dit-il. J'y ai joué la saison dernière, que ce soit à gauche ou à droite. Je peux gérer ces trois positions. "Mais je n'en ai pas douté. Nat est prêt à jouer à ce poste ", répondra-t-il en conférence de presse après le match de son entraîneur. Cependant, sa maturité le rend fier." Ce n'est que deux matchs en L2 ", déclare Laurent Peyrelade, furieux. La précédente, avant son arrivée finale au club provincial cet été, est de toute façon la place de choix pour la comptabilité des chefs de file de l’industrie du jeu, même si pendant une heure le nombre a été blessé à la pelle (lu aussi ailleurs). recueille les promesses d'assurance.

Laisser un commentaire